En projet

Le N° 37 de Pierres et Terre

Deux documents d’archives d’exception : la Chronique du Landrichter Haubinsack (vers 1550) et le Rapport de Prechter (1602) sur les mines de Sainte-Marie-aux-Mines : pour chacune de ces deux œuvres majeures de l’Histoire, fac-similé, transcription, traduction commentaire.

 

Pierres et Terre

La revue Pierres et Terre

Anciennement éditée par CAES du CNRS de Strasbourg, elle fut reprise par la Fédération Patrimoine Minier, avant la fondation en propre en 1998 de leur association d’édition.

 Numéros encore disponibles :

 Le N° 34, L’archéologie des mines et de la métallurgie, panorama des sites vosgiens, 1990, 160 pages. Prix : 12,96 €. 45 notices sur les prospections, les sondages et les fouilles dans l’ensemble du massif vosgien. Un incontournable ! 

 

 

Le N° 35, Espèces minérales du massif vosgien, 1992, 120 pages. Prix : 24,39 €. Les derniers exemplaires !

 Le catalogue complet – à l’époque – des espèces minérales des districts miniers du massif vosgien, classées par « métalliques primaires », gangues, minéraux d’oxydation, minéraux de néoformation. Illustré de 11 somptueuses planches en couleurs et complété de deux articles ayant trait à la métallogénie.

 

 

 

Le N° 36, L’eau et la mine, 1996, 152 pages. Prix : 19,21 € . Au sommaire : le système hydraulique de pompage de la mine Saint-Nicolas à Steinbach ; les roues hydrauliques dans les mines du Harz, l’Erbstollen dans le droit minier, la préparation des minerais de fer, une laverie de minerai à Château-Lambert, la dendrochronologie… et un complément au catalogue es espèces minérales du massif vosgien. Nombreuses illustrations.

 

En 2011 est paru un numéro Spécial S 04, qui faisait figure de catalogue de la Bibliothèque de la Fédération Patrimoine Minier située à Sainte-Marie-aux-Mines, 4, rue Weisgerber. Ce numéro est épuisé.

 

Sainte-Marie-aux-Mines, les mines du rêve

FLUCK P., Sainte-Marie-aux-Mines, les mines du rêve, 204 p., 2000. Prix : 22,87 €

 

« …Enfin un ouvrage vivant qui sort des descriptions froides et techniques de l’histoire minière. Son titre est parfait, il nous emporte dans un rêve, dans un monde humain, affectif. Au fil des pages, le lecteur pénètre dans le cœur de la montagne mais surtout dans le cœur des hommes qui exploitèrent les filons d’argent… Et avec les « archéologues et spéléologues miniers, nous partageons trente années d’une aventure commencée dans les années soixante…

 

Ce livre est une mine de renseignements, où sont intimement enchevêtrés la rigueur de l’universitaire, le talent du conteur et du pédagogue qui saura vous faire comprendre, mieux que n’importe quel traité de métallogénie, la formation des filons métallifères, le pourquoi du granite ou du gneiss. Ajoutons à ces qualités l’érudition de l’historien, la passion de l’archéologue et du minéralogiste, cela additionné de touches d’humour…

 

Avec ce livre, j’ai revécu ces instants que les spéléologues, miniers ou non, connaissent bien, l’instant magique de la sortie du trou, à trois heures du matin, la descente dans les sous-bois à la lueur de la lampe à carbure, fourbus mais heureux, avec dans la tête des souvenirs inoubliables. Ce livre sent bon le vieux papier d’archive, l’odeur de l’acétylène, la mousse des sous-bois et pour le lecteur qui sait écouter, s’échappe parfois des pages, le bruit rythmé de la masse du mineur sur la pointerolle… » Pierre-Christian Guiollard, auteur-éditeur.

 

MONNET A.-G., Voyages. Aventures minéralogiques au siècle des Lumières en Alsace, Lorraine et Franche-Comté

MONNET A.-G., Voyages. Aventures minéralogiques au siècle des Lumières en Alsace, Lorraine et Franche-Comté. Neuf manuscrits annotés et commentés par Pierre FLUCK, 19 x 16 cm, papier couché ivoire 135 g, 616 p., 2012. Livre rare, tirage limité. Prix : 65 €

Ce somptueux ouvrage rassemble une collection de neuf manuscrits conservés dans les archives de la bibliothèque de l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris. Cinq d’entre eux sont des carnets de voyages rédigés entre 1758 et 1784. Le conteur parcourut à sept reprises le massif vosgien et ses marges, dans ses moindres recoins et accompagné de personnalités pittoresques.

Qui est leur auteur ?

Antoine - Grimoald Monnet, un esprit brillant des Lumières injustement méconnu, se disait « minéralogiste ». Entendez par là qu’il était à la fois ingénieur des mines, géologue et très bon métallurgiste. Ses voyages se positionnent dans la mouvance des voyages d’études effectués par les ingénieurs et savants de cette époque, comme Montesquieu ou Jars. Mais alors que ces derniers ont fait en leur temps déjà l’objet d’éditions, les carnets de Monnet sont restés jusqu’à ce jour oubliés de tous sauf de rares spécialistes. Nous les ressuscitons !

Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui aiment leur région (Alsace, Lorraine, Franche-Comté). Tout comme aux curieux désireux de savoir comment s’est construit l’esprit scientifique avant la science moderne. Nous avons affaire à des relations de voyages : leur savoureux exposé vous entraîne, au-delà de considérations sur la planète et ses richesses minérales, dans toutes sortes de « chemins de traverse » en rapport avec les paysages, les économies et les sociétés de cette époque.En explorateur, Monnet conduit des analyses d’ethnologue. On pénètre ainsi à l’intérieur de la vie des abbayes de Senones et de Pairis. On explore les arcanes de la personnalité des conseillers intimes du prince de Deux-Ponts à la Chancellerie de Ribeauvillé. On découvre le spectacle affligeant de la désindustrialisation autour d’anciennes localités minières (un thème très actuel !). Ces manuscrits se lisent comme un très bon « polar ». Ce savant décrit les caractéristiques des sous-sols des régions qu’il traverse et nous livre à travers ce corpus la première vue d’ensemble de la géologie et de la minéralogie du Grand-Est et en particulier du massif vosgien et dufossé rhénan. Ses idées sont présentées très souvent sous la forme active de dialogues.

 

Le texte intégral des manuscrits de Monnet est accompagné :

● d’un album d’illustrations : des photographies de sites vosgiens visités par Monnet, tels qu’ils auraient pu lui avoir apparu, de l’iconographie, des cartes, des reproductions de planches d’échantillons minéralogiques extraites d’un autre manuscrit conservé à l’École des Mines

● d’un commentaire débutant par une biographie et exposant la géographie des voyages, leurs points forts, l’exégèse des manuscrits, leurs styles narratifs, la pertinence des points de vue scientifiques, la personnalité réelle de l’auteur (par Pierre Fluck, géologue, minéralogiste, archéologue, docteur-ès-sciences, professeur à l’Université de Haute- Alsace, membre de l’Institut Universitaire de France)

● d’un album de citations, d’un glossaire

● d’une table des matières détaillée indiquant en particulier toutes les localités visitées

● de 1386 notes explicatives volumineuses immédiatement au contact du texte.

 

Ouvrages épuisés

MONNET A.-G., Traité de l’exploitation des mines, 348 p. et 24 planches, 1773, reprint 1990 (épuisé).

MUHLENBECK E., Histoire des mines de Sainte-Marie, côté d’Alsace, 208 p., 1898, reprint 1992 (épuisé).

Déjà Paru

Identification